Optimisme d'emploi solide parmi les entreprises norvégiennes - 3

97% des employeurs norvégiens prévoient de conserver ou d’augmenter le nombre d’employés jusqu’à l’été, ce qui est plus élevé qu’à la même période l’an dernier, a rapporté ManpowerGroup.

«  Avec autant d’entreprises optimistes, il est difficile de trouver les bonnes têtes, c’est pourquoi de nombreux employeurs se concentrent sur l’amélioration des connaissances des employés existants  », a déclaré Maalfrid Brath, PDG de ManpowerGroup Norvège.

Elle a fait référence à l’enquête sur le marché du travail de ManpowerGroup pour le deuxième trimestre de 2019, où il semble que davantage d’employeurs norvégiens prévoient d’augmenter leurs effectifs plutôt que de réduire leurs effectifs avant l’été.

8% ont déclaré qu’ils embaucheraient plus de personnes avant l’été. 89% conserveront la main-d’œuvre telle qu’elle est, tandis que seulement 2% réduiront la dotation en personnel. 756 entreprises norvégiennes ont répondu à l’enquête.

Les plans d’emploi norvégiens se sont stabilisés après avoir augmenté régulièrement ces dernières années. Les perspectives sont inchangées depuis le trimestre précédent.

Le sud-ouest de la Norvège se démarque

Les perspectives du marché du travail sont positives dans tout le pays, le plus grand optimisme étant dans le sud-ouest de la Norvège, où la proportion d’entreprises à la recherche de main-d’œuvre a augmenté de 6% depuis la même période l’an dernier.

Dans le même temps, les perspectives de main-d’œuvre se sont quelque peu affaiblies dans le nord et le centre de la Norvège. Dans le Nord, il y a encore une majorité d’employeurs qui souhaitent recruter, mais les perspectives sont inférieures de 14% à celles de la même période l’an dernier. En Norvège centrale, les perspectives de main-d’œuvre sont en baisse de 8% en un an.

 » Le taux d’emploi est plus faible dans le nord et le centre de la Norvège, mais aucune raison de pessimisme. Les employeurs sont passés de la vitesse supérieure à un taux d’emploi plus durable  », a déclaré Brath.

Dans l’enquête, les employeurs de sept des neuf industries ont déclaré qu’ils prévoyaient d’augmenter le niveau de dotation en personnel. Le pétrole et le gaz, la banque et la finance, ainsi que l’hydroélectricité, l’électricité et les infrastructures se distinguent par des estimations solides du recrutement.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui