Les secours ont poussé les hélicoptères à leurs limites - Norway Today - 3

La mission de sauvetage a poussé les hélicoptères à la limite

« L’évacuation de tant de croisiéristes lors d’une tempête est à la limite de ce que les hélicoptères de sauvetage peuvent gérer », selon l’escadron 330.

Le centre de secours principal de Norvège méridionale considère que la situation du bateau de croisière Viking Sky est stable dimanche après-midi. Le navire devrait atteindre Molde entre 16 et 17 heures.

« Le système de santé est prêt à accepter les passagers qui restent sur le navire. Ils s’occupent de la préparation aux situations d’urgence depuis la veille au soir de dimanche », a déclaré le chef de la police du district de police du sud-ouest, Hans Vik, lors d’une conférence de presse à Sola dimanche.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Soutien danois

Le centre principal de secours (HRS) a reçu l’aide des services de secours danois et suédois. Ils s’occupaient de la surveillance dans le Skagerrak tandis que les ressources norvégiennes se concentraient sur l’opération de sauvetage.

Découvrez les Aurores Boréales

« Un hélicoptère de sauvetage danois s’est rendu à Kjevik pour y être prêt », déclare l’inspecteur de sauvetage de HRS, Ståle Jamtli.

« Des équipages supplémentaires ont été déployés afin que nous ayons suffisamment d’équipages en sécurité et reposés tout au long de l’opération », poursuit-il.

Exigeant

Le major Fredrik Jomaas, chef de service de l’escadron 330 à Sola, estime que l’escadron a équilibré à la limite de ses capacités pendant les heures dramatiques.

« Les conditions météorologiques, l’ampleur et la durée ont rendu la mission très exigeante. Il y a des défis à la limite de ce que les hélicoptères de sauvetage peuvent faire face », explique-t-il.

« Il est évident qu’un incident de ce genre n’est pas une affaire de tous les jours pour les équipages des hélicoptères. Nous avons eu des hélicoptères en continu dans les airs pendant 19 heures au-dessus de vagues jusqu’à 15 mètres de haut », poursuit Jomaas.

La coordination de l’opération de sauvetage s’est bien déroulée et un nouvel hélicoptère a été mis en place dès que l’hélicoptère au-dessus de la victime a récupéré sa charge humaine.

« Nous avons embarqué entre 15 et 20 personnes dans chaque ascenseur et effectué une quinzaine d’évacuations durant ces heures », conclut le major Jomaas.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui