Félicite Stoltenberg pour deux années supplémentaires dans l'OTAN - 3

Félicite Stoltenberg pour deux années supplémentaires dans l’OTAN

« Je tiens à féliciter Jens Stoltenberg pour la prolongation de son mandat de secrétaire général de l’OTAN. Dans une situation de politique de sécurité exigeante, Stoltenberg est un leader avisé, qui a réussi à créer l’unité et à diriger l’alliance par le biais de réformes et d’adaptations importantes. La prolongation de son mandat de secrétaire général est une déclaration de confiance claire », a déclaré la Première ministre norvégienne, Erna Solberg.

Le Conseil de l’OTAN, qui se compose des ambassadeurs des 29 États membres, accepte de prolonger de deux ans le mandat de Jens Stoltenberg. Son mandat de secrétaire général s’étend ainsi jusqu’en septembre 2022.

« Stoltenberg fait un très bon travail à la tête de l’OTAN, à une époque de troubles internationaux accrus et de changements dans le tableau des menaces mondiales. Je tiens à le féliciter pour avoir prolongé son mandat de secrétaire général et je me réjouis de poursuivre la bonne coopération avec lui », a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le partage du fardeau

L’OTAN se préoccupe depuis longtemps du partage des charges au sein de l’alliance. On s’attend clairement à ce que les États membres alliés consacrent 2% du produit intérieur brut à la défense d’ici 2024.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Sous la direction de Stoltenberg, l’OTAN s’est souciée du fait que les États membres doivent posséder une défense crédible, avec de solides contributions financières à cet objectif. Le gouvernement norvégien partage ces priorités. Depuis notre reprise, nous nous efforçons d’inverser une tendance à la baisse. Nous avons investi dans des avions et des sous-marins. De plus, nous naviguons davantage avec nos navires. Nous construisons une défense moderne, et cela fait de nous un meilleur partenaire d’alliance », ajoute le ministre norvégien de la Défense, Frank Bakke-Jensen.

© Regjeringen.no / #La Norvège aujourd’hui