Søreide sur le Venezuela : – La situation ne fait qu'empirer - 3
Ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide (Conservateurs). Photo : Lise Åserud / NTB scanpix

La ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide (H) est de plus en plus préoccupée par la situation humanitaire au Venezuela. Elle poursuit le dialogue avec les parties au conflit.

« Il n’y a qu’une seule solution politique à cette situation, et la situation humanitaire ne fait qu’empirer. Le gouvernement vénézuélien doit en assumer la responsabilité », déclare Eriksen Søreide à NTB.

Le ministre des Affaires étrangères est au Chili dans le cadre de la visite d’Etat norvégienne, et mercredi le Venezuela était l’un des sujets des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères du Chili, Roberto Ampuero.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Sur le chemin du Chili, Eriksen Søreide s’est également rendu en Colombie et y a eu des conversations politiques.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Tous les pays d’Amérique latine sont impliqués de différentes manières. Soit en tant que pays voisin, comme la Colombie, qui accueille de nombreux réfugiés et migrants de l’autre côté de la frontière. Ou parce que ce pays de la région y voit une question très importante pour la stabilité régionale », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

La Norvège maintient actuellement le dialogue avec les deux parties au conflit au Venezuela, dans l’espoir de contribuer à une solution politique.

«Je pense qu’il y a maintenant une inquiétude considérable dans de nombreux endroits, en partie à cause de ce que nous avons vu il y a quelques jours lorsque l’armée russe est arrivée au Venezuela. La question est de savoir ce que cela pourrait signifier pour l’utilisation de ce conflit dans le cadre d’une politique de gestion du pouvoir. »

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui