Deux Norvégiens sur trois pensent que les enfants des combattants de l'EI devraient être ramenés à la maison - 3
(AP Photo/Maya Alleruzzo)

65% des personnes interrogées pensent que les autorités norvégiennes devraient ramener à la maison les enfants de personnes ayant rejoint le groupe extrémiste IS, selon une récente enquête.

L’enquête a été menée par Response Analysis et a été publiée par le journal VG.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

31% des personnes interrogées pensent que les enfants doivent de toute façon rentrer chez eux en Norvège, tandis que 33% pensent que cela devrait se faire sous certaines conditions. 20 % ont répondu « non », tandis que 15 % ont répondu « je ne sais pas ».

15 % pensent que l’une des conditions préalables devrait être que les enfants aient moins d’un certain âge pour pouvoir être ramenés à la maison. 10 % pensent que les enfants ramenés à la maison doivent être nés en Norvège, tandis que 7 % pensent que les enfants ne devraient être ramenés à la maison que si leurs parents sont d’origine norvégienne.

Allez voir les Baleines en Catamaran

L’enquête a montré que les femmes sont plus positives que les hommes à laisser les enfants être ramenés en Norvège. 38% des femmes interrogées ont manifesté un soutien inconditionnel au retour des enfants, tandis que seulement 25% des hommes ont répondu de même.

La porte-parole de la famille Fremskrittsparti (Frp), Silje Hjemdal, a récemment ouvert un foyer pour les enfants des camps en Syrie et en Irak, à condition que les parents consentent à ce que les enfants soient récupérés seuls.

Vendredi est arrivée la nouvelle que les autorités kurdes ont donné un signal clair que le défunt combattant de l’EI, Michael Skråmos, peut être transporté au consulat suédois à Arbil en Irak selon TV 4. Les enfants du Norvégien sont actuellement dans le camp d’al-Hol. nord de la Syrie, où plusieurs d’entre eux sont gravement malnutris et malades.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui