Obtenir un aperçu des Norvégiens au Sri Lanka - Norway Today - 3

UD obtient un aperçu des Norvégiens au Sri Lanka

La ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide (conservateurs), qualifie les attaques contre le Sri Lanka de cruelles et de lâches. Le ministère des Affaires étrangères (UD) travaille toujours pour obtenir une vue d’ensemble des Norvégiens touchés.

«Nous n’avons aucune indication que les Norvégiens soient touchés par les attaques jusqu’à présent, mais c’est une situation difficile. Nous travaillerons tout au long de la soirée pour cartographier les Norvégiens de la région et nous aiderons si quelqu’un en a besoin », a déclaré le ministre norvégien des Affaires étrangères à NTB.

Selon Søreide, environ 400 Norvégiens se sont enregistrés comme voyageurs au Sri Lanka.

«Ils ont reçu un message de notre part tôt ce matin. Nous encourageons tous ceux qui ont la possibilité de contacter leurs proches à leur dire qu’ils sont en sécurité. Si tel est le cas », informe-t-elle.

Elle demande aux Norvégiens qui se trouvent actuellement au Sri Lanka de prendre conseil auprès des autorités locales:

«Comme toujours, nous encourageons les gens à rester aussi calmes que possible et à ne pas chercher de grandes foules.»


Plus de 190 tués dans six attaques

«Plus de 190 personnes auraient été tuées dans les attaques à ce jour. Les attaques ont été menées dimanche contre trois églises et trois hôtels de luxe au Sri Lanka. Sept personnes ont été arrêtées dans le cadre des attentats terroristes », informe le ministère sri-lankais de la Défense.

«Il s’agit d’une attaque cruelle et lâche qui affecte les personnes assistant au service de Pâques. Nos pensées vont à toute personne qui en est affectée d’une manière ou d’une autre », poursuit-elle.

«C’est également une illustration de l’importance de lutter contre toutes les formes d’extrémisme et de terrorisme. Peu importe qui est derrière cela, cela semble être une attaque bien coordonnée », conclut-elle.

La communauté mondiale condamne les attentats

Un certain nombre de pays ont condamné les attaques de dimanche, notamment l’Inde, le Pakistan et l’Afghanistan.

«Il n’y a pas de place pour ce type de barbarie dans notre région», tweete le Premier ministre indien Narendra Modi.

Le Premier ministre norvégien Erna Solberg (conservateur) qualifie ces attaques d’odieux.

«Je condamne fermement les attaques abominables contre des églises et des hôtels au Sri Lanka ce matin de Pâques. Mes pensées vont à ceux qui sont touchés et à leurs proches », tweete Solberg.

Le Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern condamne ces attaques. Elle établit un parallèle avec les attaques de la mosquée à Christchurch le mois dernier, où 50 personnes ont été tuées. Tout le monde a le droit de pratiquer sa religion en toute sécurité », affirme-t-elle.

Trois morts dans la huitième explosion au Sri Lanka

Trois policiers ont été tués dans une huitième explosion lorsqu’un kamikaze a déclenché une bombe dans une maison de Colombo, la capitale du Sri Lanka, selon la police sri-lankaise.

«Le kamikaze a déclenché une bombe lorsque la police est entrée dans une maison de la banlieue d’Orugodawatta, au nord de Colombo. Le dernier étage s’est effondré. Trois policiers ont péri dans l’explosion », déclare un policier.

La police a signalé peu avant celle d’une septième explosion dans la banlieue de Dehiwala au sud de la capitale. Un journaliste de la BBC informe qu’il s’est déroulé dans un petit hôtel en face du zoo de Dehiwala. Deux personnes ont été tuées par l’explosion, selon la police.

Le ministre sri-lankais de la Défense, Ruwan Wijewardena, introduit un couvre-feu avec effet immédiat après les attentats de dimanche. Le couvre-feu couvre tout le pays et dure de 18 h le dimanche à 6 h le lundi, heure locale.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui