Ce printemps, une interdiction de cabine a été introduite en Norvège. Cependant, avant les vacances d’automne, l’approche de la Norvège est tout à fait le contraire.

Les autorités et le directeur de la santé Bjørn Guldvog encouragent désormais les Norvégiens à visiter les montagnes et à faire des voyages en cabine.

La semaine prochaine, les vacances d’automne commenceront à Agder, Viken et Oslo, et la semaine suivante, le reste du pays suivra.

Découvrez un magnifique Fjord

« Pour ceux d’entre vous qui ont l’intention de partir en voyage en Norvège, c’est parfaitement bien – voyager dans les montagnes ou dans la cabane en toute conscience », a déclaré le directeur de la santé Guldvog lors de la conférence de presse du gouvernement sur le coronavirus mercredi après-midi.

Allez voir les Baleines en Catamaran

«Pour ceux d’entre vous qui resteront à la maison pendant que les écoles sont fermées, il y a encore de la place pour faire de belles choses là où beaucoup de gens ne se rassemblent pas au même endroit», a-t-il ajouté.

Guldvog a souligné que les municipalités disposent désormais de meilleurs systèmes de dépistage et de dépistage des infections, et que le nombre de patients corona dans les hôpitaux est encore faible.

«L’interdiction des cabines (introduite) à Pâques, comme nous nous en souvenons tous, n’était pas justifiée en termes de contrôle des infections, mais en termes de prise en compte de la préparation sanitaire dans les petites municipalités avec de nombreuses cabanes», a-t-il expliqué.

«Le pays différent»

Le ministre de la Santé Bent Høie (H) estime que la Norvège se trouve désormais dans une situation complètement différente de celle de Pâques.

Même si les gens voyagent davantage pendant leurs vacances, ils passent souvent du temps avec des personnes avec lesquelles ils s’associent habituellement.

«Comme c’était bien d’avoir des vacances d’été en Norvège, il est maintenant tout aussi bien d’avoir des vacances d’automne en Norvège. Mais si vous avez des symptômes, vous devriez rester à la maison », a-t-il déclaré.

Lors de la conférence de presse sur les coronavirus, Høie a réitéré que l’objectif du gouvernement est de poursuivre la réouverture de la société norvégienne dès que la situation infectieuse le permet.

Il a rappelé aux gens les directives sur les infections et a souligné que des gens avaient été vus manifester contre les règles de contrôle des infections dans plusieurs pays.

Il a en outre qualifié la Norvège de « pays différent », mais a déclaré qu’il n’y avait aucune garantie que ce sentiment durera.

«Nous avons de la chance dans ce pays. Les citoyens ont une grande confiance les uns envers les autres et envers les autorités. Cela signifie qu’ils suivent les conseils et les règles qui arrêtent l’infection. Cette grande confiance nous donne des super pouvoirs dans la lutte contre le coronavirus », a-t-il déclaré.

«Si les gens veulent conserver cette confiance, ils doivent constater que les mesures prises sont correctes et nécessaires», a-t-il poursuivi.

Équipement de contrôle des infections

Høie a également déclaré que le gouvernement avait maintenant envoyé une lettre aux municipalités leur demandant de planifier à l’avance en fonction de ce dont elles avaient besoin en matière d’équipement de contrôle des infections.

Selon le ministre, les communes devraient commander suffisamment d’équipements pour être couverts jusqu’au premier semestre 2021.

En mars, le gouvernement a mis en place un programme d’achat conjoint d’équipements de lutte contre les infections.

Le programme a bien fonctionné, a noté Høie (H), mais il ne durera que jusqu’au Nouvel An.

«Au Nouvel An, nous revenons aux routines normales, où les hôpitaux et les municipalités sont responsables de l’achat de l’équipement de contrôle des infections», a-t-il déclaré.

Afin de garantir que les services de santé disposent de l’équipement dont ils ont besoin dans une situation critique, le stock national de réserve est en train d’être renforcé et transformé en stock national d’urgence.

L’entrepôt contiendra des équipements pour six mois de consommation dans les communes et les hôpitaux.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui