Six Norvégiens arrêtés après une manifestation nazie en Suède - 5
KUNGÄLV, Suède.Photo : Björn Larsson Rosvall/TT / NTB scanpix

La police suédoise a arrêté ou rassemblé 63 personnes lors d’un conflit après que des néonazis ont défilé dans plusieurs endroits en Suède le 1er mai. Six d’entre eux étaient des Norvégiens.

Les affrontements entre les manifestants de l’organisation nazie ‘Le Mouvement de résistance nordique (NMR)’, la police et les contre-manifestants mercredi ont été à plusieurs endroits très violents.

Découvrez les Aurores Boréales

NMR avait reçu le 1er mai l’autorisation de manifester dans trois petites villes suédoises. A Kungälv, au nord de Göteborg, 63 personnes, à la fois néo-nazis et contre-manifestants, ont été arrêtées ou placées en garde à vue. Une patrouille à cheval de la police a été attaquée avec des briques volantes, mais personne n’a été blessé. La police a estimé qu’environ 300 sympathisants de la RMN ont été rencontrés par environ 500 contre-manifestants, et des rapports de violence, de menaces et de discours de haine ont été signalés.

« Je peux confirmer que six Norvégiens ont été emmenés par la police dans le cadre des manifestations à Kungälv pour enquêter sur leur expulsion de Suède », a déclaré l’enquêteur Caroline Holmkvist de la région de police de l’ouest de la Suède NRK news.

Découvrez un magnifique Fjord

Selon les rapports, il y avait à la fois des contre-manifestants et des personnes liées à la RMN parmi les Norvégiens. Plusieurs d’entre eux n’avaient pas encore été libérés jeudi après-midi selon Holmkvist.

 »Il y a maintenant onze cas de police officiels suite aux événements de Kungälv, et un néo-nazi a été arrêté, soupçonné d’avoir frappé un policier au visage », a écrit le journal Expressen.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS