Un avocat réfute la libération des accusés de viol à Benidorm

L’avocat des cinq ressortissants français, accusé du viol d’une femme norvégienne sur l’île de Benidorm en Espagne, réfute les informations selon lesquelles deux d’entre eux seraient remis en liberté.

La chaîne de télévision espagnole Tele Cinco a rapporté que deux des cinq ont été temporairement libérés plus tôt dans la journée.

Le défenseur des hommes inculpés de viol, l’avocat Gilberto Ruiz Girado, le nie à VG. Les hommes s’expliquent devant le tribunal de district de Benidorm jeudi soir.

«Personne n’a été libéré», a déclaré Ruiz à VG.

On s’attend à ce que les interrogatoires prennent un certain temps, car ils sont faits individuellement et doivent être traduits.

Les cinq ressortissants français, âgés de 18 et 19 ans, ont été arrêtés mercredi, soupçonnés d’avoir violé en groupe une Norvégienne d’une vingtaine d’années. La police de Benidorm pense que les cinq hommes ont également agressé l’ami de la femme, âgé de 19 ans, écrit Dagbladet.

L’homme de 19 ans aurait quitté le bâtiment où les agressions ont eu lieu «après des avances sexuelles non désirées». Après le viol présumé, les femmes norvégiennes se sont rendues ensemble aux urgences locales. Le médecin du centre a averti la police.


Vacances à Benidorm

La contact presse de la police régionale d’Alicante (Guardia Civil), Beatriz García, informe Dagbladet qu’elle ne sait pas comment les hommes réagissent aux accusations. Des sources disent à l’agence de presse espagnole Efe que les hommes nient avoir agressé les femmes. Ils sont censés être en vacances à Benidorm.

Les suspects et la Norvégienne se sont rencontrés via les réseaux sociaux, selon plusieurs médias espagnols.

Articles Liés

Cinq hommes soupçonnés d’avoir violé une Norvégienne en Espagne
Russ inculpé pour tentative de meurtre en Grèce

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui