Des manifestants pro et anti-turcs se déchaînent ensemble à Oslo - la police a utilisé des gaz lacrymogènes - 5

Après un samedi après-midi chaotique avec des affrontements entre manifestants pro et anti-turcs, la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour prendre le contrôle de la situation.

Au total, sept personnes ont été placées en garde à vue ou arrêtées en lien avec les troubles. Deux personnes ont été emmenées aux urgences pour contrôle.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes à une occasion pour contrôler les manifestants qui étaient entrés dans un magasin pour se battre.

Les manifestants se déchaînent ensemble
Le bruit a commencé à 15 heures samedi après-midi. Dans le cadre du début des manifestations anti-turques à l’ambassade de Turquie, une bataille s’est ensuivie entre des manifestants pro-kurdes et pro-turcs, qui avaient récemment terminé une marche à l’ambassade de Frogner à Oslo.

Selon la police, des armes ont été utilisées et frappées contre des véhicules. Deux personnes ont été blessées et transportées aux urgences, et deux personnes ont été placées en garde à vue en lien avec les combats, qui ont eu lieu avant la contre-manifestation de soutien aux Kurdes.

Face au NTB samedi après-midi, la police a qualifié la rixe de conditions guerrières.

Il y a eu une grande descente de police avec des forces de l’équipe de préparation de la police et une atmosphère agressive avec l’introduction de petites batailles à l’ambassade.

Contrôle à 16h
Après un certain temps, les manifestants anti-turcs de la place Solli se sont déplacés vers l’ambassade de Turquie. Plusieurs rues avoisinantes ont été fermées pendant la manifestation.

A 16h15 samedi après-midi, la police a déclaré avoir le contrôle des lieux.

– On a le contrôle, mais il y a encore des irritables et environ 750 manifestations sur place. Nous sommes là avec un équipage suffisant. Nous sommes conscients qu’il pourrait y avoir plusieurs nouveaux événements liés aux manifestations, a déclaré le directeur des opérations Gjermund Stokkli à NTB.

Selon le chef des opérations, la police avait utilisé des méthodes policières très ordinaires pour prendre le contrôle du site, et non du gaz poivré ou du gaz.

Match de combat en magasin
Puis les manifestants anti-turcs se sont dirigés vers la porte Karl Johans en direction de Hausmansgate. En chemin, il y a eu une bagarre à 17h20 à l’intérieur d’un magasin.

Le directeur des opérations Stokkli a déclaré à NTB que des manifestants sont soudainement sortis du train de démonstration et ont fait irruption dans le Body Shop.

– Il y a eu une bagarre entre plusieurs personnes à l’intérieur du magasin. Des dégâts ont été causés, et en plus un dispositif à poudre a été lâché, précise le responsable des opérations.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour contrôler la situation. Trois personnes ont été arrêtées.

Manifestation contre les attaques turques
A 18h30 samedi soir, les manifestations étaient terminées.

Suite à l’offensive militaire de la Turquie contre les milices kurdes en Syrie, les Kurdes de Norvège ont également organisé plusieurs manifestations, notamment à l’aéroport d’Oslo et à la gare centrale d’Oslo. Les manifestations ont été jusqu’à présent plutôt pacifiques.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui

Flux RSS