Islam: Illustration Photo: Pixabay

Afin de sauvegarder le droit des enfants appartenant à des minorités à préserver leurs origines culturelles, religieuses et linguistiques, le Conseil islamique propose ses propres institutions musulmanes de protection de l’enfance.

Dans la proposition du ministère de l’Enfance et de la Famille pour une nouvelle loi sur la protection de l’enfance, ils proposent une nouvelle disposition générale qui précise que le service de protection de l’enfance doit en tenir compte dans ses travaux. Le Conseil islamique de Norvège (IRN) estime que le libellé «considération» est trop faible, écrit Vårt Land.

Par conséquent, l’organisation faîtière de 33 confessions et organisations islamiques en Norvège propose de créer leurs propres institutions musulmanes de protection de l’enfance, comme l’une des solutions possibles.

Le chef Abdirahman Diriye, du Conseil islamique de Norvège, a déclaré au journal qu’il est bien connu que le système de protection de l’enfance a des problèmes de confiance dans les milieux immigrés, en partie à cause d’un manque de connaissances sur l’environnement.

– «La création d’institutions musulmanes de protection de l’enfance pourrait donner aux parents l’assurance que leurs enfants sont éduqués conformément aux valeurs qu’ils défendent», dit-il.

Diriye souligne que les institutions seront comme les autres institutions de protection de l’enfance, mais avec un personnel qui sauvegarde les antécédents culturels, linguistiques et religieux des enfants.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui