Les parents norvégiens sont moins satisfaits des écoles - 3

Les parents norvégiens sont moins satisfaits des écoles primaires et secondaires que l’année dernière, selon une nouvelle enquête menée par Norstat pour EPSI Norvège.

Les écoles primaires obtiennent un score de 65,8 sur 100 cette année, contre 70,1 en 2018. Les collèges obtiennent un score de 70,3 en 2019, contre 73,5 l’an dernier.

Un score supérieur à 75 indique un niveau de satisfaction élevé.

Des parents moins satisfaits
Au lycée, les parents sont à la fois moins satisfaits que les élèves et moins satisfaits qu’en 2018. Cette année, les parents ont donné une note de 68,8, contre 72,9 en 2018.

Les parents estiment, entre autres, que l’environnement social s’est dégradé au cours de la dernière année.

Les étudiants ont donné une note de 72,4 cette année. C’est une augmentation par rapport à 69,6 en 2018, qui était la première année à laquelle les élèves du secondaire ont été interrogés dans le sondage.

Ils ont donné aux enseignants un meilleur score que les parents et estiment que l’environnement social à l’école est meilleur que ce que les parents pensent.

Cependant, les élèves considèrent que les installations et les équipements de l’école sont inférieurs à l’opinion de leurs parents.

Les étudiants des universités et des collèges sont moins satisfaits de leurs écoles que l’année dernière, tandis que les étudiants du lycée folklorique sont plus satisfaits.

Les jardins d’enfants privés font de leur mieux
Dans le secteur des garderies, les parents ayant des enfants dans des jardins d’enfants privés sont les plus satisfaits.

Les jardins d’enfants municipaux ont obtenu une note de 75,2, tandis que les jardins d’enfants privés ont obtenu une note de 80,6. Cette année aussi, les jardins d’enfants privés sont donc les plus performants, ce qui est le cas depuis 2010. Les plus grandes différences entre les jardins d’enfants privés et municipaux concernent la qualité de la nourriture et les activités et visites de plein air.

Le secteur de la maternelle dans son ensemble a un score de 78 cette année. C’est un peu moins qu’en 2018 (78,8) et 2017 (79,5).

Près de 1 300 personnes ont été interrogées dans le cadre de l’enquête, qui a eu lieu en novembre.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui