FrP veut repenser la politique de la justice - 3
Per-Willy Amundsen, porte-parole de la politique judiciaire du FrP.

Le FrP (Parti du progrès) met en garde contre une bataille au Storting sur un certain nombre de problèmes judiciaires où le parti a subi une défaite au gouvernement.

FrP a occupé le poste de ministre de la Justice pendant six ans. Maintenant, le parti devra se battre à nouveau dans plusieurs domaines, écrit Dagbladet.

Découvrez les Aurores Boréales

« Bien que nous ayons siégé au gouvernement et gouverné la politique au jour le jour, il y a des problèmes majeurs et graves et des changements législatifs pour lesquels nous n’avons pas eu de percée au sein du gouvernement ou du Storting par la suite, et où nous voyons maintenant que nous pouvons essayer encore une fois », a déclaré le porte-parole de la politique judiciaire du FrP, Per-Willy Amundsen, au journal.

Le premier cas qu’il met en exergue est l’augmentation du niveau des sanctions pour les délits graves.

Découvrez les Aurores Boréales

D’autres questions sont la lutte contre la maltraitance des enfants, la lutte contre la criminalité des gangs à Oslo et la gratuité des revenus des districts de police.

« Ce n’est un secret pour personne que FrP aimerait voir plus d’argent pour la police », déclare Amundsen.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui