Déclin de l'industrie des taxis, appelle au report de la réforme des taxis - 3
Taxi à Oslo: Fredrik Varfjell / NTB scanpix

L’industrie du taxi a connu un échec de chiffre d’affaires de plus de 80% en raison de la crise du coronavirus. Plusieurs appellent désormais au report de la sortie de joueurs comme Uber à partir du 1er juillet.

Aftenposten rapporte que l’industrie du taxi, NHO et la plupart des comtés demandent que les exonérations fiscales soient reportées en raison du coronavirus. Les autorités du comté sont chargées de diffuser et de gérer les lois sur les taxis.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La nouvelle loi, «la réforme des taxis», devrait entrer en vigueur le 1er juillet. Ensuite, il n’y aura plus de restrictions sur le nombre de taxis dans les villes, mais après l’entrée de la pandémie de coronavirus, le besoin de transferts est tout à fait différent.

Dans un courriel, le secrétaire d’État John-Ragnar Aarset (H) au ministère des Transports et des Communications écrit que le gouvernement prendra l’initiative de reporter si cela est approprié.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

À la fin du mois de mars, le gouvernement a donné aux municipalités de comté une semaine pour expliquer les défis que l’introduction de la nouvelle loi présentera. La plupart des gens veulent reporter l’introduction de la réforme, par exemple d’un an.

Selon la Fédération norvégienne des taxis, le secteur a un échec des ventes de plus de 80%. Le report de la réforme est soutenu par NHO Transport. Uber est, sans surprise, opposé au report.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui