Un Norvégien sur trois évite les soins de santé - 3
Enfant dont la mère est contrôlée par le médecin généraliste.Photo: Gorm Kallestad / NTB scanpix

Un Norvégien sur trois a déclaré qu’il échouait ou reportait sa demande de soins de santé en raison de l’épidémie de coronavirus, selon une nouvelle étude.

33 pour cent des 10 000 personnes interrogées ont répondu «oui» à la question de savoir si elles ont échoué ou reporté leur demande de soins de santé en raison de la pandémie de coronavirus.

Découvrez un magnifique Fjord

Parmi les moins de 40 ans, quatre sur dix ont répondu «oui», selon l’agence d’analyse Opinion, qui surveille les effets de la pandémie en Norvège.

«Il est clair que ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui restent à la maison et qui ont peur d’être infectées. Les plus jeunes évitent également d’utiliser les services de santé, tels que les médecins généralistes et les psychologues », a déclaré Nora Clausen, conseillère principale d’Opinion.

Découvrez un magnifique Fjord

Plus de femmes que d’hommes déclarent éviter d’utiliser les services de santé, avec respectivement 37% et 28%. Parmi les personnes interrogées, la majorité d’entre elles évitent d’utiliser les services de santé à Oslo (38%).

Le ministre de la Santé Bent Høie (H) a précédemment exhorté les Norvégiens à continuer de contacter leur médecin généraliste de la même manière qu’avant – surtout si l’on se sent malade ou si quelque chose ne va pas. Clausen a également souligné que c’était important.

«De nombreuses équipes, il est rapporté que beaucoup annulent et reportent leurs heures médicales. Il faut se rappeler que le cancer ne s’arrête pas. D’autres qui évitent l’aide d’un professionnel peuvent risquer d’augmenter à la fois les troubles mentaux et les maux physiques, en particulier ceux qui souffrent de troubles chroniques », a-t-elle expliqué.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui