L'été calme de Corona frappe l'industrie des bus - 3
Bus.Photo: Heiko Junge / NTB scanpix

NHO Transport estime que 1 800 des près de 1 900 bus de tournée sont à l’arrêt depuis mars en raison des restrictions de Corona, et l’été est considéré comme perdu pour l’industrie.

Il existe environ 500 entreprises de 3 000 employés qui exploitent des bus touristiques en Norvège. En raison des restrictions de voyage qui ont été introduites, 2 500 chauffeurs ont été mis en congé, écrit Dagens Næringsliv.

– La situation est critique. Nous sommes sûrs de voir un certain nombre de sociétés de bus de tourisme faire faillite en 2020, déclare Jon H.Stordrange, PDG de NHO Transport.

Il dit que les entreprises se sont sauvées jusqu’à présent en licenciant des employés et en demandant une compensation pour les coûts fixes. Sans aucun touriste étranger à conduire cet été, les revenus qui sauvent tant d’entreprises disparaîtront pendant l’hiver.

En outre, le système de compensation des coûts fixes a un effet négatif sur plusieurs compagnies de bus touristiques. Ceux qui possèdent leur propre bus reçoivent une compensation beaucoup moins élevée que les entreprises qui louent leurs bus.

– Le fait qu’ils reçoivent maintenant une compensation pour les frais de location peut faire une différence de 30 000 à 35 000 NOK par bus et par mois. Lorsque vous possédez près de 30 bus, cela devient assez brutal. Le gouvernement a fait beaucoup de bien dans cette crise de Corona, mais c’est une grave erreur, déclare le directeur général Lasse Aarstrand de Schaus Buss.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui