Deux étudiants en droit sur trois à Oslo sont des femmes - 3

Seuls 36% de ceux qui ont été admis à l’Université d’Oslo cet automne sont des hommes.

Ceci est selon les chiffres du service d’admission des universités et collèges norvégiens. En 2019, le nombre d’hommes admis a diminué de 6,3% par rapport à 2018. Cette année, cela a diminué de 0,6% par rapport à 2019, écrit Dagens Næringsliv.

La faible proportion d’étudiants en droit de sexe masculin a fait réagir Geir Woxholth.

Découvrez un magnifique Fjord

– «Individuellement, les chiffres ne sont pas surprenants, mais la façon dont la tendance semble se poursuivre et se développer est inquiétante.» a déclaré Woxholth, qui est néanmoins sceptique sur les quotas.

Découvrez les Aurores Boréales

– «Mais je pense qu’il faut commencer à enquêter davantage sur les raisons pour lesquelles c’est devenu comme ça. Il faut faire quelque chose, je crois que c’est évident. », Dit le professeur.

Lorsque l’avocate Bettina Banoun a obtenu son diplôme en 1995, il y avait une répartition uniforme entre les sexes dans les études de droit.

– «Je ne pense pas que ce soit une chance qu’il y ait une forte prédominance d’un sexe dans certaines professions, qu’il s’agisse d’avocats, de psychologues, d’infirmières ou d’ingénieurs», dit Banoun. Elle estime qu’il faudrait se demander si le régime privé devrait être réintroduit.

– «Avant, vous pouviez suivre la première année de droit en tant qu’étudiant privé. Si vous obtenez des résultats suffisamment bons, vous participerez à l’étude: « 

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui