Près de 5 000 expulsés à la frontière suédoise à Østfold depuis mars - 3
Svinesund.Photo : Vidar Ruud / NTB scanpix

Pendant la période du coronavirus, près de 5 000 personnes se sont vu refuser l’entrée en Norvège aux postes frontaliers de Svinesund, Halden et Aremark.

Au cours des cinq mois où il y a eu des restrictions de voyage strictes en raison de la pandémie de coronavirus, il y a eu 2 863 expulsions aux postes frontaliers de Halden et Aremark. A Svinesund, il y a eu 2.013 expulsions, écrit Halden Arbeiderblad.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

En raison de l’épidémie du Coronavirus, la police a depuis le 16 mars la possibilité d’expulser les voyageurs à la frontière pour des raisons de santé publique. Il n’y a pas de pénalité en cas d’expulsion. La police demande seulement aux voyageurs de quitter la Norvège.

– « Dans la grande majorité des cas, le voyageur a des objectifs légaux et tout à fait normaux pour se rendre en Norvège. Cependant, si le voyageur ne respecte pas les critères d’entrée de la loi temporaire, une décision d’expulsion sera prise sur place », a déclaré le chef de la police Magne Stenkløv, qui dirige par intérim la section de l’immigration à l’Unité conjointe pour les étrangers et l’administration.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Dans la pratique, seules les personnes qui résident dans un pays de l’UE/EEE ou de l’espace Schengen et qui peuvent documenter l’établissement et la résidence légale, peuvent facilement visiter la Norvège maintenant. De plus, les navetteurs professionnels peuvent faire des allers-retours à leur guise.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui