Le FHI espère que la nouvelle application de contrôle des infections sera prête d'ici Noël - 3

Le FHI espère que la nouvelle application de contrôle des infections sera prête d’ici Noël

FHI travaille à plein régime pour trouver une solution pour l’application Smittestopp, mais n’a pas encore décidé quelle technologie utiliser.

-« Nous travaillons sur une étude d’alternatives. Nous voulons le faire à fond, mais en même temps, nous pouvons utiliser trop de temps », a déclaré Gun Peggy Knudsen, directrice adjointe de NTB.

Découvrez un magnifique Fjord

Elle suggère que la solution est dans quelques semaines. Ce n’est qu’alors que le développement de l’application peut commencer.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

-« Avant Noël, il devrait être définitivement opérationnel. « , a déclaré Knudsen.

Dialogue avec l’Agence danoise de protection des données

Selon Knudsen, le choix est entre un développement ultérieur de la solution actuelle, une solution google/apple ou une combinaison de ceux-ci.

-”Nous calculons maintenant combien de temps il faudra pour développer les différentes alternatives. La solution Google/Apple impliquera beaucoup de nouveaux développements. », précise-t-elle.

Parmi ceux qui étaient très critiques à l’égard de la version précédente, il y a le Data INspectorate, et en juin, l’application a été désactivée à la suite d’une notification des autorités.

-« Nous travaillons maintenant en étroite collaboration avec l’autorité norvégienne de protection des données pour nous conformer aux exigences », a déclaré Knudsen.

Seulement 14% environ de la population a téléchargé l’application Smittestopp avant qu’elle ne soit désactivée. Knudsen espère plus d’engagement avec la nouvelle version.

-« Nous informerons très clairement des changements qui ont été apportés et de ce à quoi les utilisateurs peuvent s’attendre. J’espère que les gens utiliseront la solution. », dit-elle.

À la recherche du Danemark

Au Danemark, une application similaire, « Smittestop », a été lancée il y a environ deux mois. Jusqu’à présent, cela semble bien fonctionner, avec près d’un million de téléchargements, explique Knudsen, qui souligne que FHI a toujours travaillé en étroite collaboration avec les Danois.

-« Nous utilisons leur expérience dans nos évaluations. », dit-elle.

Le développement de l’application Smittestopp a jusqu’à présent utilisé près de 30 millions.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui