Les compagnies d'assurance croient en un changement durable des habitudes de voyage après la pandémie - 3
Contrôle des passeports à l’aéroport d’Oslo.Photo: Vidar Ruud / NTB scanpix

Quatre Norvégiens sur dix disent vouloir moins voler même après la fin de la pandémie. Une compagnie d’assurance pense que nos habitudes de voyage changent.

Le résultat est mis en évidence dans une enquête menée par Opinion pour Gjensidige.

«Ce sont des chiffres très intéressants. Les résultats montrent que les gens, en particulier les personnes âgées, ont de grands projets pour changer leurs habitudes de voyage, même après la pandémie », déclare Bjarne Rysstad, responsable de la communication.

Il espère que les changements de comportement seront aussi importants que ceux exprimés par les personnes dans l’enquête.

«Nous pensons que les voyages sont peut-être la zone la plus touchée par la pandémie à long terme. Cela peut être à la fois parce que les gens veulent voyager en vacances et parce que ces types de voyages peuvent devenir plus chers, par exemple à la suite de faillites dans l’industrie du voyage », dit-elle.

Le ministère des Affaires étrangères a mis à jour jeudi ses conseils aux voyageurs. Les voyages dans presque tous les pays européens sont désormais déconseillés. La Finlande et les régions de Suède et du Danemark font partie des exceptions.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui