La qualité de l'air en 2019 était meilleure qu'au cours de nombreuses années - 3
Fumée de deux pipes à Oslo. Photo : Håkon Mosvold Larsen.NTB scanpix

La qualité de l’air était meilleure qu’au cours de plusieurs années l’année dernière, et il n’y a pas eu de dépassement des valeurs limites pour les particules ou le dioxyde d’azote.

Il n’y a eu que deux dépassements des valeurs limites pour la qualité de l’air l’année dernière, tous deux liés à des activités industrielles, selon l’Agence norvégienne pour l’environnement.

Découvrez un magnifique Fjord

Selon les données de mesure finales de la qualité de l’air en Norvège en 2019, pour la première fois depuis de nombreuses années, il n’y a eu aucun dépassement des valeurs limites pour les particules ou le dioxyde d’azote.

« Il est agréable de voir que 2019 a également été une année de relativement bonne qualité de l’air. Il est bon que davantage de personnes appartenant à des groupes vulnérables n’aient pas à s’inquiéter de sortir et que le travail pour améliorer l’air porte ses fruits », a déclaré la directrice Ellen Hambro de l’Agence norvégienne pour l’environnement.

Découvrez un magnifique Fjord

Dans le même temps, deux municipalités ont dépassé en 2019 l’objectif national de poussières en suspension dans l’air. Cela s’applique à Oslo et Kristiansand. Huit municipalités ont dépassé l’objectif national pour les particules fines. Ici, les émissions provenant de la combustion du bois et des gaz d’échappement sont les principales sources.

« Il est important que nous ne croyions pas que le travail est fait, mais que le bon travail avec des mesures pour améliorer la qualité de l’air continue », dit Hambro.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui