Le Trésor appelle les banques à conserver les dividendes - 3
Ministre des Finances Jan Tore Sanner (Parti conservateur) .Photo: Ole Berg-Rusten / NTB Norway.mw

Les banques doivent attendre de verser des dividendes pour être mieux assurées contre les graves ralentissements financiers pendant la crise corona, a déclaré le ministre des Finances.

Des banques bien capitalisées sont une condition préalable pour protéger les entreprises et les ménages des pertes importantes et continuer à prêter. Il est donc important qu’ils conservent les fonds excédentaires maintenant », écrit le ministère dans un communiqué de presse.

Découvrez les Aurores Boréales

Le ministre des Finances Jan Tore Sanner (H) note qu’une grande incertitude demeure quant au développement futur de la pandémie corona. L’épidémie du virus a causé le plus grand revers pour l’économie norvégienne et internationale depuis de nombreuses décennies.

Un risque élevé demeure

Il existe toujours un risque que l’évolution économique soit plus lente que prévu, par exemple en cas de nouvelles flambées importantes d’infection.

Découvrez les Aurores Boréales

«Bien que nous ayons vu des signes d’augmentation des économies norvégienne et internationale ces derniers mois, le danger est loin d’être passé. Je suppose donc que les banques norvégiennes attendent de distribuer des dividendes ou d’acheter des actions jusqu’à ce que l’incertitude soit encore réduite », déclare Sanner.

L’appel du ministre des Finances aux banques norvégiennes intervient environ un mois et demi après le retrait de la Banque centrale européenne et demandé aux banques des pays à 19 euros d’attendre de verser des dividendes ou des bonus avant janvier de l’année prochaine.

Cela n’interdit pas

De plus, en mars de cette année, Sanner a appelé les banques et les assureurs à renoncer aux paiements de dividendes et de primes. Il a ensuite reçu des critiques du Parti rouge pour ne pas leur avoir interdit de distribuer des dividendes l’année dernière, comme l’a suggéré l’Autorité norvégienne de surveillance financière dans une lettre adressée au ministère.

Cette fois, les assureurs sont invités à «fonder leur allocation de bénéfices sur des analyses approfondies de leur propre solvabilité», mais ne sont pas couverts par l’appel de Sanner à attendre de verser des dividendes.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui