1 sur 3 craint que la politique climatique conduise à moins d'emplois - 3
La directrice politique Mari Sundli Tveit à …. La Confédération des entreprises norvégiennes (NHO) .Photo: Vidar Ruud / NTB

Dans une enquête menée pour NHO, 36% des personnes interrogées disent croire que les politiques sur le changement climatique entraîneront moins d’emplois d’ici 2030.

Ce sont surtout les hommes, les personnes vivant dans l’ouest de la Norvège et les personnes moins instruites qui pensent que ces politiques entraîneront des pertes d’emplois, selon l’enquête d’opinion.

Découvrez un magnifique Fjord

Alors que 36% des personnes interrogées estiment que la restructuration entraînera moins d’emplois d’ici 2030, 32% pensent qu’il y aura plus d’emplois.

NHO espère que «plus d’emplois» s’avérera être la bonne réponse.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– NHO a longtemps vu une incertitude, également parmi les jeunes, quant à savoir s’il y aura un emploi pour eux à l’avenir. Le message que nous leur adressons est que le changement climatique sera l’un des moteurs les plus puissants de la création d’emplois à l’avenir et que la Norvège a de grandes opportunités si nous sommes en mesure de les saisir, déclare Mari Sundli Tveit, directrice des politiques chez NHO.

Opinion a également demandé si les gens pensent qu’il est possible pour la Norvège d’atteindre l’objectif climatique pour 2030 et en même temps d’avoir une croissance économique.

51 pour cent des répondants ont répondu par l’affirmative, tandis que 31 pour cent pensent qu’il n’est pas possible d’atteindre les objectifs climatiques et en même temps d’avoir une croissance économique.

Le scepticisme est le plus fort parmi les répondants de plus de 50 ans.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui