King Harald: Il a fallu un certain temps avant que la gravité de la crise corona ne sombre - 3

Lorsque le roi Harald a réalisé la gravité de la crise corona, il a prononcé un discours pour aider à unir la nation. Il a fait quelque chose qu’il fait rarement – ​​il s’est référé à sa propre foi.

L’avant-dernier chapitre du livre « Kongen forteller », écrit par Harald Stanghelle, est consacré à l’expérience du roi Harald de la crise corona.

« Donc, nous n’étions pas préparés mentalement. Il a fallu un certain temps avant que le sérieux ne s’installe », a déclaré le roi Harald.

Découvrez un magnifique Fjord

Lorsqu’il a prononcé son discours devant le peuple le dimanche 15 mars, le roi Harald a été le premier des monarques européens à s’attaquer à la crise mondiale.

Découvrez un magnifique Fjord

la foi chrétienne

« C’était pour aider à garder la nation unie. Pour souligner la gravité de la situation », a-t-il déclaré.

Dans son discours, il a fait quelque chose qu’il fait rarement – ​​il a mentionné sa foi chrétienne.

« Oui, je dis rarement quoi que ce soit au sujet de mes prières. Mais dans la situation à laquelle nous étions confrontés à la mi-mars, j’ai pensé que c’était juste.

« Nous devions nous préparer à ce qu’il y ait beaucoup de morts. Beaucoup plus que là-bas, chez nous en Norvège, heureusement, comme il en a l’air maintenant.

« Mais en mars, nous ne savions pas combien mourraient. Par conséquent, lorsque j’ai dit que « mes pensées et mes prières sont avec vous tous maintenant », c’était aussi pour souligner le sérieux », a noté le roi Harald.

J’ai raté les câlins

Il a souligné que la famille royale est comme les autres familles.

«Nous avons ressenti le désir de serrer dans nos bras ceux que nous aimons. Nous n’étions pas autorisés non plus. J’ai moi-même été tellement isolé que je n’ai pas eu peur d’être infecté », a déclaré le roi Harald, ajoutant qu’il était pleinement conscient qu’il faisait définitivement partie du groupe à risque.

Le roi dit aussi qu’il est impressionné par son peuple.

« Très impressionné. La Norvège et les Norvégiens l’ont bien pris. Je dois le dire.

« Parce que ce ne sont pas des bagatelles auxquelles nous avons été exposés. Nous avons probablement appris que dans de telles crises, il est sage de rester solidaire », a-t-il conclu.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui