La Norvège tombe dans le top 10 de l'indice d'intégration internationale - 3

La Norvège est tombée dans le top dix d’un indice international qui mesure à quel point la politique d’intégration d’un pays est inclusive et généreuse.

« La baisse du score MIPEX de la Norvège est principalement due au fait que le gouvernement a introduit des exigences plus strictes en matière de revenus et de compétences linguistiques, entre autres, afin d’obtenir un permis de séjour permanent en 2017 », chercheur Jan-Paul Brekke à l’Institut norvégien de recherche sociale. c’est noté.

Depuis 2014, l’institut rend compte au MIPEX de la politique d’intégration en Norvège.

Découvrez un magnifique Fjord

Le score de la Norvège sur l’indice est passé de 72 en 2014 à 69 en 2019, ce qui signifie que le pays est sorti du top dix de la liste.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Néanmoins, selon l’institut de recherche, la Norvège se situe bien dans la moyenne des 52 pays inclus dans l’indice.

Brekke a souligné que l’indice n’évalue pas le degré d’intégration réelle des immigrés en Norvège.

Des opportunités plus élevées

« On peut dire que les résultats de la Norvège reflètent un choix politique, où le désir d’une politique d’immigration restrictive a un impact sur les droits liés à l’intégration », a noté Brekke.

La Norvège a obtenu un score légèrement inférieur à la moyenne pour les droits, mais beaucoup plus élevé pour les opportunités.

Les pays inclus dans l’indice sont tous les pays de l’UE et de l’EEE, en plus de pays tels que l’Australie, le Canada, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, la Turquie et les États-Unis.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui