Agence norvégienne pour l'environnement : certains désinfectants n'ont aucun effet documenté contre le coronavirus - 3
Photo : Kelly Sikkema / Unsplash

Plusieurs désinfectants vendus pendant la crise des coronavirus n’ont pas d’effets protecteurs documentés contre le virus, ont montré les contrôles d’été de l’Agence norvégienne pour l’environnement.

Plusieurs d’entre eux sont également illégaux à la vente, a indiqué l’Agence dans un communiqué de presse en juillet.

Au total, 17 entreprises – importateurs, fabricants et distributeurs de désinfectants – ont été contrôlées par l’Agence.

De plus, les boutiques en ligne vendant des désinfectants ont également été contrôlées.

Les résultats ont montré que sept entreprises vendaient des désinfectants contenant du peroxyde d’hydrogène, du chlore et des composés de cuivre illégaux.

Plusieurs ont également affirmé que les désinfectants sont «naturels» ou «respectueux de l’environnement» – ce qui n’est pas autorisé.

Produits illégaux

« Nous avons donné instruction aux entreprises de cesser de vendre des produits illégaux », avait alors déclaré Mathieu Veulemans, directeur de section à l’Agence de l’environnement.

Il a également souligné que plusieurs désinfectants qui tuent les bactéries n’éliminent pas nécessairement le virus.

L’Agence pour l’environnement conseille aux gens de choisir des désinfectants à base d’alcool.

« Les désinfectants qui ne fonctionnent pas donnent aux consommateurs un faux sentiment de sécurité. Il est important que les entreprises prennent leur responsabilité au sérieux et s’assurent que les produits sont sûrs et efficaces », a averti Veulemans.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui