La grève des gardes de sécurité en Norvège s'intensifie, la centrale à gaz de Nyhamna doit fermer - 3
Photo: Jil Yngland / NTB

La Confédération norvégienne des syndicats a intensifié la grève des gardes de sécurité samedi, et 85 autres gardes sont maintenant en grève. En raison de l’escalade, la centrale à gaz de Nyhamna doit fermer.

La centrale à gaz sur la côte de Romsdal s’attend à ce que les pertes soient importantes en raison de la participation de quatre gardes de sécurité chargés de missions d’urgence à la grève.

Découvrez un magnifique Fjord

«Cela devient rapidement beaucoup d’argent. C’est 50 millions de mètres cubes standard, c’est donc une quantité importante », a déclaré Alfred Hansen de Gassco à Norwegian Broadcasting (NRK).

L’usine reçoit du gaz du champ d’Ormen Lange et du champ Aasta Hansteen et fournit de grandes quantités de gaz au continent, en particulier au Royaume-Uni.

Découvrez un magnifique Fjord

Ces derniers jours, il y a eu un dialogue informel entre le Syndicat des travailleurs norvégiens et NHO Handel og Service pour essayer de trouver une solution au conflit, mais sans résultats.

Une nouvelle escalade

Vendredi, le syndicat a annoncé une nouvelle escalade à partir du 1er décembre à minuit.

L’escalade s’applique uniquement à Securitas et constitue un renforcement des étapes précédentes.

Dans le même temps, les membres de l’association à l’héliport de Hammerfest se joindront également à la grève.

L’organisation industrielle Norwegian Oil and Gas avait déjà averti que plusieurs gisements de gaz risquaient de devoir fermer en raison de l’escalade de la grève.

Au total, 2 373 gardes sont actuellement en grève. La grève dure depuis plus de deux mois, ce qui est inhabituellement long pour la Norvège.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui