La Norvège condamnée pour violation des droits humains d'Imran Saber - 3
Photo: Mark König / Unsplash

La Norvège a violé les droits d’Imran Saber dans le cadre de la saisie d’un téléphone qui contenait des communications avec ses avocats, a décidé la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

Le téléphone a été saisi lorsque la police a enquêté sur une affaire liée à Sabre.

À l’époque, il a déclaré que le téléphone contenait des messages confidentiels entre lui et deux avocats qui l’avaient défendu dans une affaire où il avait été inculpé.

Découvrez un magnifique Fjord

Saber – qui a été condamné à plusieurs reprises et surnommé «le ministre des Finances de David Toska» – a par la suite été acquitté de cette affaire.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Procès équitable

Le tribunal de district d’Oslo a décidé que des experts externes auraient dû filtrer ces messages avant que la police n’ait accès au téléphone.

Saber pensait que son droit à un procès équitable et au respect de la correspondance avait été violé.

Par conséquent, il a porté l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme (EMD) à Strasbourg.

L’Etat est condamné à verser 7 000 euros de dédommagement. Cela correspond à 74 000 couronnes NOK au taux de change actuel.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui