Un jeune sur six a été victime de violence ou d'abus lorsque la Norvège a fermé ses portes - 3
Photo: Sara Johannessen Meek / NTB

Selon un nouveau rapport de recherche, de nombreux jeunes disent avoir été victimes de violence et d’abus lors de la fermeture des écoles en mars.

Selon le journal VG, les enfants et les jeunes de familles à faible revenu et les personnes handicapées ont été particulièrement touchés par la violence et les abus pendant la fermeture.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Au total, 3 575 jeunes âgés de 13 à 16 ans ont participé à l’enquête numérique menée par le Centre norvégien d’études sur la violence et le stress traumatique.

Un répondant sur six a déclaré avoir été victime de violence ou d’abus au cours des deux mois de fermeture.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La violence s’est produite principalement à la maison, selon l’enquête.

Les effets de l’arrêt

«La moitié de ceux qui ont déclaré avoir subi des abus sexuels en ligne ont déclaré en avoir été victimes pour la première fois lors de la fermeture de ce printemps», a déclaré le chercheur Gertrud Sofie Hafstad.

Le rapport a été commandé par la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la famille (Bufdir).

«Le rapport soutient ce que Bufdir a mis en garde tout au long de la période corona. La crise affecte ceux qui ont besoin d’une aide supplémentaire », a déclaré la réalisatrice Mari Trommald à VG.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui