Photo: Johan Nilsson / TT / Kod 50090

Tout au long de l’année, avant même que la pandémie n’éclate, la police suédoise a constaté une augmentation des signalements d’abus contre les femmes.

Selon les statistiques du Conseil national suédois pour la prévention du crime (Brottsförebyggande rådet ou Brå en abrégé), il y a eu une augmentation régulière des cas de violence contre les femmes par des personnes qu’ils connaissent.

En novembre, l’augmentation s’élevait à 11% par rapport à la même période l’an dernier, et cet été, l’augmentation était de 9%.

Mais avant même que la pandémie n’éclate, en janvier et février, il y a eu une augmentation à un niveau similaire.

«Les résultats n’indiquent pas clairement qu’elle (ndlr: l’augmentation) est une conséquence de la pandémie.

«Mais c’est un crime où l’auteur et la victime se connaissent», a noté le responsable de l’unité à Brå Åsa Lennerö.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui