Photo: Megan Soule / Unsplash

Les élèves du primaire transmettent rarement le coronavirus dans les écoles, selon une nouvelle étude de l’Institut national norvégien de santé publique (FHI).

«Notre étude montre qu’il y a une très faible infection enfant à enfant et enfant à adulte dans les écoles primaires», a noté la chercheuse principale et chef de projet Brita Askeland Winje à la FHI.

L’étude a inclus 292 contacts scolaires de 13 enfants qui ont été testés positifs pour le coronavirus à Oslo et Viken.

Les enfants ont été suivis systématiquement et tous leurs contacts scolaires ont été testés deux fois.

Résultats importants

Les résultats indiquent que les enfants infectés ont transmis l’infection dans une faible mesure.

Seuls deux des 238 contacts avec les élèves et l’un des 58 contacts avec les employés ont ensuite été diagnostiqués avec le coronavirus.

Ces cas peuvent – mais ne doivent pas – être liés, a souligné Winje.

«Ce sont des résultats importants à la lumière de la situation et du débat sur les fermetures d’écoles et l’utilisation intensive de la quarantaine pour les enfants», a conclu le chercheur de FHI.