À partir d'aujourd'hui, des règles plus strictes pour les tests et la quarantaine s'appliquent en Norvège. Voici les détails - 3

L’obligation de présenter un test SARS-CoV-2 négatif avant l’arrivée lors d’un voyage en Norvège est en cours de modification pour exiger un test effectué 24 heures avant le départ au lieu de 72 heures.

En outre, toutes les personnes qui se sont rendues au Royaume-Uni, en Afrique du Sud, en Irlande, aux Pays-Bas, en Autriche, au Portugal et au Brésil doivent subir un test PCR à la frontière norvégienne.

Les règles de quarantaine sont renforcées et s’appliqueront désormais aux arrivées de tous les pays, avec moins d’exemptions en place et des exigences de test accrues.

«La Norvège a déjà l’un des régimes réglementaires les plus stricts en place en Europe pour empêcher l’importation d’infections.

«Le gouvernement introduit maintenant des règles encore plus strictes concernant les tests et la mise en quarantaine à l’arrivée.

«Nous faisons cela afin d’arrêter et de retarder la propagation des mutations du coronavirus et des variantes plus infectieuses ici en Norvège», a noté le ministre de la Santé et des Services de soins Bent Høie.

Des tests

L’obligation de présenter un certificat attestant un résultat négatif du test SARS-Co V-2 avant l’arrivée en Norvège est en cours de modification pour exiger que le test soit effectué dans les 24 heures suivant le départ, plutôt que les 72 heures précédentes.

Les personnes voyageant en avion peuvent faire effectuer le test dans les dernières 24 heures avant l’heure de départ prévue pour la première partie du vol. Le vol peut être un vol direct vers la Norvège ou un vol continu vers la Norvège avec des escales dans d’autres aéroports.

À l’heure actuelle, seules les personnes qui se sont rendues au Royaume-Uni et en Afrique du Sud sont tenues de subir un test PCR à la frontière norvégienne. Cette exigence est maintenant étendue à l’Irlande, aux Pays-Bas, à l’Autriche, au Portugal et au Brésil. De plus, les personnes qui ont séjourné dans ces pays entre le 15 janvier et le 25 janvier doivent passer un test PCR dès que possible. Tout résultat positif d’un test COVID rapide effectué à la frontière doit être suivi d’un test PCR.

Il est nécessaire de faire un test PCR afin de permettre des analyses supplémentaires de l’échantillon pour voir s’il contient l’une des mutations ou des variantes plus infectieuses du coronavirus.

Règles de quarantaine renforcées, moins d’exemptions

Les règles de quarantaine sont renforcées à tous les niveaux. Il y aura moins d’exemptions dans les règles de quarantaine et une augmentation des exigences de test qui s’appliquent aux personnes faisant l’objet d’exemptions.

Les règles suivantes changent:

  • Il y aura des exigences plus strictes applicables aux tests du personnel occupant des rôles critiques pour la société et bénéficiant d’exemptions spéciales des exigences de mise en quarantaine à l’arrivée ou en cas d’infection. La règle primordiale sera désormais que ces personnes doivent recevoir un résultat de test négatif d’un test SARS-Co-V-2 utilisant la méthode PCR avant de commencer à travailler. Ce test doit être passé au plus tôt 72 heures après leur arrivée en Norvège. Dans les situations d’urgence où il n’est pas possible d’attendre le résultat d’un test PCR, une personne peut commencer à travailler après un test négatif en utilisant un test rapide effectué le jour même où le travail doit être effectué.
  • L’exemption des exigences de mise en quarantaine par le biais de contrôles à l’arrivée pour ceux qui voyagent pour des raisons professionnelles dans le cadre de compétitions sportives internationales a pris fin jusqu’au 31 janvier. Le gouvernement procédera à une réévaluation de la situation avant cette date.
  • Les personnes devant travailler à bord des navires dans les ports norvégiens doivent passer un test PCR lorsqu’elles sont testées à la fin de leur période de quarantaine.
  • Les règles de quarantaine à l’arrivée pour le personnel militaire seront également renforcées. La quarantaine peut être effectuée par groupes de 5 personnes au maximum, mais les services médicaux conjoints des forces armées norvégiennes peuvent, à leur discrétion, déterminer que davantage de personnes peuvent être incluses dans ces groupes au cas par cas, et les groupes doivent toujours l’être. limité à 30 personnes maximum.
  • L’exemption actuelle de quarantaine à l’arrivée pour les navetteurs qui arrivent régulièrement en Norvège en provenance de Suède et de Finlande et qui subissent des tests une fois tous les sept jours est en cours de modification pour garantir que l’exemption ne peut pas être utilisée par des personnes qui ont séjourné dans une zone en dehors de la Suède et de la Finlande. qui nécessite une mise en quarantaine dans un délai de 10 jours avant leur arrivée.
  • Les exemptions de quarantaine applicables aux personnes franchissant la frontière pour faciliter les obligations de garde des mineurs et de leurs parents et aux personnes qui ont été invitées par les autorités nationales norvégiennes dans le pays pour des raisons de politique étrangère doivent être renforcées. Il est désormais obligatoire de se soumettre à des tests 72 heures après l’arrivée afin d’être exempté de la quarantaine pendant les heures de travail ou d’école. Les exemptions ne seront plus disponibles pendant les heures de loisirs. L’accès à la garde des enfants peut être entrepris pendant la quarantaine.

Ces modifications entreront en vigueur à 00 h 01 le lundi 25 janvier.