Les vaccins Pfizer de la Norvège ne sont pas aussi retardés qu'on le craignait - 3

Pfizer livrera les futures doses de vaccin à la Norvège plus rapidement après les retards du début du mois. L’entreprise a promis de compenser l’arriéré en février.

La modernisation de l’usine Pfizer en Belgique a conduit le géant pharmaceutique à annoncer à la mi-janvier que les livraisons de vaccins corona à tous les pays européens seraient retardées.

Les autorités norvégiennes ont été informées que les livraisons seraient réduites d’environ 20 à 25% pendant plusieurs semaines. Mais déjà la semaine prochaine, la Norvège recevra le même nombre de doses de vaccins que prévu, car l’usine sera alors à nouveau opérationnelle comme d’habitude, écrit TV 2.

Pfizer, qui a développé le vaccin en collaboration avec BioNTech, réorganise la production afin d’augmenter sa capacité à long terme.

Ainsi, l’entreprise peut livrer plus de doses plus rapidement que prévu.

Pas de discours sur les chiffres

Le directeur des communications, Joachim Henriksen, chez Pfizer Norvège, a déclaré que suffisamment de doses seraient délivrées en février pour compenser le retard et que la Norvège recevrait plus de doses plus tôt que le plan initial.

«Mais je ne peux pas donner de chiffres précis», a-t-il déclaré au bureau de presse NTB.

Grâce à l’accord d’achat entre Pfizer et l’UE, la Norvège a la possibilité d’acheter un total de 7,2 millions de vaccins.

Charger plus par flacon

Mardi, on a appris que Pfizer augmentait le prix par flacon de vaccin, ce qui a conduit les autorités suédoises à suspendre les paiements.

La raison en est que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a conclu que six doses peuvent être prélevées dans chaque flacon, et pas seulement cinq comme on le pensait auparavant. Dans l’accord entre Pfizer et l’UE, le prix est fixé par dose.

«C’est juste une question de facturation. Le prix par dose est exactement le même qu’avant », a déclaré Henriksen.

Le ministre de la Santé, Bent Høie (H), a déclaré mardi qu’il n’avait aucun problème à payer plus si la Norvège en obtenait davantage.

Le montant que la Norvège et l’UE paient pour les vaccins de Pfizer et de BioNTech n’est pas connu du public.

Mais selon l’agence de presse Reuters, l’UE paie 15 euros (157 NOK) par dose. Avant Noël, la ministre belge du Budget, Eva De Bleeker, a tweeté une liste de prix indiquant 12 EUR (125 NOK) par dose.

Le tweet a été rapidement supprimé, car les informations se veulent confidentielles.

Problèmes pour AstraZeneca

Le fabricant de médicaments AstraZeneca a également annoncé des retards importants dans les livraisons de ses vaccins corona.

La Norvège recevra environ 1 million de doses de moins que prévu en février.

La société a déclaré que le retard était dû à des problèmes de mise à l’échelle des installations de production en Europe, mais l’UE a remis en question l’explication.

Les retards des producteurs ont des conséquences sur les programmes de vaccination en Norvège et dans d’autres pays et créent une nouvelle incertitude quant au moment où la société peut recommencer à fonctionner normalement.