Photo: Gorm Kallestad / NTB

L’administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) doit payer 50 000 NOK d’amendes par jour si elle ne corrige pas les erreurs détectées par la direction de la numérisation.

La Direction estime que NAV enfreint les exigences de la loi sur l’égalité des sexes.

L’audit de la Direction à l’automne dernier a révélé des écarts liés au formulaire de demande de prestations parentales.

À l’expiration du délai de rectification, douze semaines plus tard, 40% des écarts restaient non résolus.

A partir du 19 février, la NAV disposera de dix jours ouvrables pour corriger les erreurs. Les amendes quotidiennes courront à partir du 8 mars.

Le formulaire de demande est particulièrement difficile à utiliser pour les personnes handicapées. Ainsi, la NAV viole les exigences de la loi sur l’égalité et la discrimination, selon le communiqué de presse de la direction.