Près de la moitié des femmes des forces armées norvégiennes ont été victimes de harcèlement sexuel - 3
Photo: Jil Yngland / NTB

Au total, 22% des répondants à une enquête menée auprès des forces armées norvégiennes ont été victimes de harcèlement sexuel. Le problème est beaucoup plus important chez les femmes que chez les hommes.

Au total, 46% des femmes qui ont répondu à l’enquête ont subi une forme ou une autre de harcèlement sexuel au moins une ou deux fois au cours de l’année écoulée. Chez les hommes, ce chiffre est de 14%.

Découvrez les Aurores Boréales

Les chiffres montrent une légère baisse depuis 2018, mais la baisse est la plus faible parmi les femmes plus jeunes, où le problème était le plus important en premier lieu.

Lundi, les forces armées ont présenté l’enquête menée par l’Institut de recherche des forces armées (FFI).

Découvrez les Aurores Boréales

Légère baisse

«J’avais espéré que l’ampleur de l’intimidation et du harcèlement sexuel serait moindre, même si les résultats montrent une légère baisse depuis 2018», a noté le chef de la Défense Eirik Kristoffersen.

Il y a aussi une légère diminution du nombre de personnes qui ont été victimes d’intimidation dans les forces armées.

Au total, 11% ont été victimes d’intimidation. Le schéma ici est le même: les femmes subissent plus d’intimidation que les hommes, et les jeunes sont plus victimes d’intimidation que les personnes plus âgées.