Enquête: les étudiants norvégiens sont plus préoccupés par les perspectives d'emploi maintenant que par rapport à l'époque pré-corona - 3
Photo: Håkon Mosvold Larsen / NTB

Près de quatre étudiants norvégiens sur dix estiment que leurs perspectives d’emploi sont pires maintenant qu’avant le début de la pandémie corona.

Selon une nouvelle enquête, 29% des étudiants norvégiens pensent que leurs perspectives d’emploi sont pires. Un total de 9% pensent que leurs perspectives semblent bien pires, écrit Universitas.

Kjell Gunnar Salvanes, chercheur sur le travail-vie personnelle et professeur au NHH, estime que les étudiants ont une vraie raison de s’inquiéter pour leur avenir professionnel.

«Ce que nous avons constaté dans nos études, c’est que ceux qui sont entrés dans la vie active pendant la récession ont eu une réduction de salaire comprise entre 5% et 10% sur une longue période», a noté Salvanes.

La moitié des étudiants interrogés estiment que leurs perspectives d’emploi sont les mêmes qu’avant, tandis que 11% pensent qu’ils se sont améliorés ou sont bien meilleurs.