Photo: Vidar Ruud / NTB

Au total, 4 284 personnes ont postulé pour 400 places d’études à l’Académie de police cette année. Cela représente 23,9% de candidats de plus que l’an dernier.

Le nombre est également le plus élevé depuis 2018.

En 2020, il y avait 8,6 candidats pour chacun des 400 places d’études. Cette année, le chiffre correspondant est de 10,7 candidats par lieu d’études. Ann-Lisbeth Framaas, chef de section pour les admissions et le recrutement à l’Académie de police, est ravie.

«Il est positif de voir qu’un nombre encore plus grand de personnes souhaitent faire partie de la police. L’intérêt pour l’éducation est élevé depuis de nombreuses années.

«La mission sociale et la profession policière sont probablement perçues comme importantes. Les numéros de demandes peuvent varier quelque peu d’année en année.

«Nous supposons que de meilleures possibilités de se rendre au travail plus rapidement après l’obtention du diplôme peuvent être un facteur qui a affecté l’intérêt du candidat maintenant», a-t-elle déclaré.

Pour la sixième année consécutive, la proportion de femmes candidates a augmenté. Cette année, la proportion de femmes atteint un niveau record de 56,8%.

«Nous nous approchons maintenant d’une répartition par sexe que nous reconnaissons dans l’enseignement supérieur en général. Dans l’enseignement supérieur, la répartition par sexe a longtemps été d’environ 60% de femmes et 40% d’hommes », a noté Framaas.