Photo: Marit Hommedal / NTB

L’Institut norvégien de santé publique (FHI) recommande aux jeunes de 16 à 19 ans d’envisager de se vacciner contre la méningite contagieuse.

L’incidence de la méningococcie (méningite infectieuse) a été très faible pendant la pandémie corona – et il n’y a pas de changement dans la recommandation en raison de la pandémie.

L’incidence de la maladie a été très faible pendant la pandémie corona, mais la FHI estime toujours que les jeunes ont un risque plus élevé d’être infecté que le reste de la population.

Le vaccin assure une protection pendant plusieurs années et, à la réouverture de la société, les jeunes vaccinés du groupe d’âge pourraient être protégés.

Transmis par la salive

La méningite est une maladie contagieuse qui peut être mortelle. La maladie est transmise par la salive.

Selon l’Institut national de la santé publique, les symptômes typiques sont une forte fièvre, une raideur de la nuque, des nausées et des vomissements.

La maladie se développe souvent rapidement et environ 10% des personnes atteintes meurent. Au cours des cinq dernières années, entre un et cinq cas de méningococcie ont été signalés chaque année en Norvège dans ce groupe d’âge.