Photo: Berit Roald / NTB

L’Agence norvégienne des médicaments déclare qu’un lien entre les caillots sanguins et le vaccin AstraZeneca ne peut être exclu et qu’il doit être étroitement surveillé.

Jeudi, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert à la poursuite de l’utilisation du vaccin AstraZeneca.

«Cela signifie que le vaccin continuera d’avoir une approbation conditionnelle. Cependant, cela ne signifie pas qu’il devrait ou doit être utilisé en Norvège », a noté le directeur Audun Hågå de l’Agence norvégienne des médicaments.

Il dit que l’Agence norvégienne des médicaments ne peut pas encore exclure un lien entre le vaccin et des caillots sanguins sévères.

Les chercheurs norvégiens de Rikshospitalet pensent qu’il existe un tel lien.

NMA: Deux personnes décédées après avoir reçu le vaccin AstraZeneca

L’Agence norvégienne des médicaments a également confirmé que six personnes avaient eu de graves complications après avoir été vaccinées avec AstraZeneca et que deux d’entre elles étaient décédées.

«Nous avons reçu des rapports sur six cas», a déclaré le directeur (note: complications graves) Audun Hågå de l’Agence norvégienne des médicaments.

Le deuxième décès survenu après la vaccination, et qui fait actuellement l’objet d’une enquête, est survenu à Tynset.