FHI n'est pas invité à rejoindre un nouveau groupe d'experts pour l'évaluation des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson - 3
Photo: Torstein Bøe / NTB

Le groupe qui examinera les vaccins d’AstraZeneca et Johnson & Johnson n’a pas de membres FHI. Il ne s’agit pas d’un manque de confiance, a souligné le ministère de la Santé.

Camilla Stoltenberg, directrice de l’Institut national de la santé publique (FHI), a déclaré au journal VG qu’il ne leur avait pas été demandé de contribuer ou de participer au groupe d’experts, qui évaluera les conséquences de l’utilisation ou non des deux vaccins en question.

«J’ai perçu qu’ils voulaient une évaluation plus large et qu’ils critiquaient principalement le fait qu’il semblait que nous ne nous ouvririons en aucun cas à l’utilisation du vaccin AstraZeneca», a déclaré Stoltenberg.

Korkunc: Pas un manque de confiance dans la FHI

La secrétaire d’État Saliba Andreas Korkunc (H) au ministère de la Santé déclare que le comité effectuera des évaluations indépendantes, mais s’appuiera également sur l’expertise et les évaluations de FHI.

Le secrétaire d’État estime que la décision ne peut être perçue comme un manque de confiance dans l’évaluation du FHI.

«Le travail de la FHI et le travail du comité d’experts formeront la base de la décision finale du gouvernement», a déclaré Korkunc à VG.