Étude norvégienne : les utilisateurs de fauteuils roulants sont moins susceptibles d'être convoqués pour un entretien d'embauche - 3
Photo : Gorm Kallestad / NTB

Une nouvelle recherche d’OsloMet montre que les utilisateurs de fauteuils roulants sont appelés à deux fois moins d’entretiens d’embauche que les autres personnes ayant les mêmes qualifications.

Une nouvelle étude du Welfare Research Institute Nova à OsloMet montre que les utilisateurs de fauteuils roulants sont moins susceptibles d’être appelés pour des entretiens d’embauche.

L’étude montre que la probabilité d’être convoqué à un entretien d’embauche est de 22 % pour les candidats sans handicap et de 12 % pour les personnes en fauteuil roulant.

En d’autres termes, les utilisateurs de fauteuils roulants sont appelés à deux fois moins d’entretiens d’embauche que les autres.

« Nous avons souhaité mener ce projet de recherche car il existe une grande différence de participation professionnelle entre les personnes handicapées et la population en général.

« C’est une perte pour la société si les gens ne sont pas traités de manière égale, à la fois en termes de perte de travail et de perte pour l’individu », a noté Elisabeth Ugreninov, chercheuse et chef de projet de Nova.

Différences dans la participation professionnelle

Vegar Bjørnshagen est l’un des chercheurs à l’origine de l’étude. Il souligne que les différences de participation professionnelle entre les groupes dans la vie active ont souvent été expliquées par des facteurs qui s’appliquent aux individus eux-mêmes :

« La sous-représentation des personnes handicapées s’explique souvent par le fait qu’elles manquent de compétences ou que le handicap affecte leur capacité à exercer un travail.

« Notre étude souligne qu’il est également important de faire la lumière sur la mesure dans laquelle les personnes handicapées qui ont réellement les qualifications en place sont considérées comme des employés pertinents », a-t-il ajouté.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no