Le Danemark veut accueillir une fille syrienne de quatre ans - mais sans sa mère et son frère - 3
Photo: Alessio Romenzi / UNICEF / NTB

Le gouvernement danois a proposé d’accueillir une fillette de quatre ans atteinte du syndrome de stress post-traumatique (TSPT) d’un camp de prisonniers en Syrie.

Mais les autorités danoises veulent seulement accueillir la jeune fille sans sa mère d’origine danoise et son frère adoptif de cinq ans, écrit le journal Berlingske.

Le ministère des Affaires étrangères a envoyé une lettre contenant ces informations à l’avocat de la famille Knud Foldschack. Il a déclaré que la mère de la fille n’accepterait pas que la fille voyage seule.

Le gouvernement social-démocrate a longtemps refusé de ramener à la maison les enfants ayant des liens avec le Danemark des camps de prisonniers en Syrie, car ils ne veulent pas que les parents des enfants rentrent chez eux.