Photo: Forsvaret / NTB

Mardi, deux roquettes ont été tirées sur la base aérienne d’Ain al-Asad, dans l’ouest de l’Irak. Aucune personne n’aurait été blessée lors de l’attaque de la base gardée par des soldats norvégiens.

Une trentaine de soldats norvégiens sont stationnés sur la base aérienne d’Ain al-Asad (AAD) dans la province d’Anbar, dans l’ouest de l’Irak.

L’armée irakienne a déclaré mardi que deux roquettes avaient été tirées sur la base. Il s’agit de la troisième attaque à la roquette dans le pays au cours des trois derniers jours.

Début mars, la base a été touchée par dix roquettes et un Américain employé par des civils est décédé au cours de l’attaque. Cette fois, les roquettes ont touché une zone inutilisée de la base d’Ain al-Asad.

«Aucune personne ou objet de valeur n’a été touché», a déclaré un porte-parole de l’armée.

Les attaques précédentes de dimanche et lundi ont touché deux autres bases dans le pays.