La Norvège prolonge ses conseils mondiaux contre les voyages non essentiels jusqu'au 1er juillet - 3

Le ministère norvégien des Affaires étrangères étend ses conseils mondiaux contre les voyages non essentiels à tous les pays pour qu’ils s’appliquent jusqu’au 1er juillet.

«Le plan de réouverture progressive du gouvernement est en cours, mais les autorités sanitaires conseillent aux gens d’éviter les voyages internationaux jusqu’à ce qu’une plus grande proportion de la population ait été vaccinée.

«Pour cette raison, nous étendons les conseils aux voyageurs internationaux jusqu’au 1er juillet. Nous ne les maintiendrons pas plus longtemps que nécessaire, mais dans l’état actuel des choses, nous recommandons aux gens de prévoir de passer les vacances d’été en Norvège». Le ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide, a déclaré vendredi.

Découvrez les Aurores Boréales

Les autorités sanitaires recommandent à toutes les personnes, y compris celles qui ont été complètement vaccinées en Norvège, de limiter autant que possible leurs voyages internationaux, jusqu’à ce que la majorité de la population adulte se soit vu proposer la vaccination.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le ministère des Affaires étrangères et les autorités sanitaires fourniront plus d’informations sur les conseils aux voyageurs dans le monde avant le 1er juillet.

Évaluations hebdomadaires

«D’ici fin juin ou début juillet, nous aurons un meilleur aperçu de la situation de l’infection en Norvège, de la capacité du service de santé et de l’utilisation des certificats COVID-19. D’ici là, davantage de personnes auront également reçu le vaccin. Tous ces facteurs détermineront quand nous pourrons recommencer à voyager à l’étranger en toute sécurité », a déclaré Eriksen Søreide.

En coopération avec le ministère de la Santé et des Services de soins, le ministère des Affaires étrangères continuera à fournir des évaluations hebdomadaires des pays de l’espace Schengen / EEE qui ne sont pas soumis aux conseils aux voyageurs et aux règles de quarantaine.

Les zones seront exclues des conseils aux voyageurs mondiaux si le taux de nouvelles infections est inférieur à 25 pour 100 000 habitants sur une période de deux semaines et que le nombre de résultats de tests positifs est inférieur à 4%.