Photo: AP Photo / Baderkhan Ahmad

Une troisième femme norvégienne de l’Etat islamique a demandé de l’aide pour se rendre en Norvège via un tiers. Le ministère des Affaires étrangères a confirmé l’information à Norwegian Broadcasting (NRK).

«Le 14 mai, une autre Norvégienne, via un tiers, a demandé de l’aide pour rentrer en Norvège», a déclaré Siri Svendsen du ministère des Affaires étrangères à NRK.

Le ministère des Affaires étrangères ne souhaite pas – par souci de confidentialité – indiquer laquelle des quatre femmes norvégiennes restantes affiliées à l’EI en Syrie a maintenant demandé de l’aide.

Il ne veut pas non plus révéler si elle a des enfants qu’elle souhaite amener en Norvège.

Plusieurs cas

Au cours de plusieurs jours, deux nouvelles femmes affiliées à l’EI ont demandé de l’aide pour rentrer en Norvège. Mardi, le journal Aftenposten a écrit qu’Aisha Shezadi Kausar, 29 ans, avait demandé au ministère des Affaires étrangères (MFA) de l’aider à rentrer de Syrie.

Shezadi Kausar vit avec son fils dans le camp de réfugiés de Roj en Syrie.

Au total, il y a deux femmes de Bærum et une femme de Levanger dans le camp d’Al-Hol. Les deux de Bærum ont tous deux des enfants.

Récemment, une femme de 30 ans qui a été ramenée de Syrie avec ses deux enfants en janvier de l’année dernière a été condamnée à trois ans et demi de prison pour sa participation à l’EI. Elle a fait appel du verdict sur-le-champ.