Trois hommes comparaissent devant le tribunal dans le cadre de l'affaire du meurtre de Prinsdal Grill - 3

Trois hommes doivent comparaître devant le tribunal pour meurtre ou complicité de meurtre après qu’un jeune de 21 ans ait été abattu au Prinsdal Grill à Prinsdal à Oslo en janvier de l’année dernière.

Juste avant minuit le 10 janvier de l’année dernière, Halil Kara, 21 ans, a reçu une balle dans la tête par un agresseur masqué au Prinsdal Grill à Prinsdal à Oslo.

En outre, un homme a été poignardé lors d’une bagarre avec l’agresseur, mais il n’a pas subi de blessures mettant sa vie en danger.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Selon l’acte d’accusation, la police pense qu’un homme de 21 ans a tiré sur Kara. Il a été arrêté à la frontière entre la Hongrie et la Serbie six jours après le meurtre.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le jeune homme de 21 ans est également accusé d’avoir battu et poignardé l’autre victime de l’affaire, qui a subi une légère blessure à la tête et plusieurs blessures au couteau.

Accident?

L’homme de 21 ans a toujours nié sa culpabilité criminelle, mais lors d’un interrogatoire juste avant le début du procès, il a admis avoir tiré sur Kara, selon TV 2. Cependant, il pense que c’était un accident.

«L’un des accusés a tiré (Kara). Il a maintenant admis que c’était lui qui lui avait tiré dessus. Nous pensons que deux autres ont contribué à cela », a déclaré vendredi le procureur Irlin Irgens à la chaîne de télévision.

Un homme de 22 ans est également accusé d’avoir apporté l’arme à feu qui a été utilisée sur le site.

Le défenseur de l’homme, l’avocat Morten Furuholmen, ne voulait auparavant pas répondre à la manière dont le jeune homme de 21 ans voyait la question de la culpabilité.

« Mon client a admis avoir été sur les lieux et qu’il devrait être considéré comme le tireur, mais les circonstances entourant le tir de l’arme et la raison pour laquelle il était armé seront des preuves importantes devant le tribunal », a déclaré Furuholmen.

Tous les accusés nient toute culpabilité pénale. L’affaire débute mardi devant le tribunal de district d’Oslo et se poursuivra jusqu’au 17 juin.