En 2020, la Norvège a enregistré une forte baisse de l'immigration en raison de la pandémie corona - 3

Au total, 24 400 citoyens non nordiques ont immigré en Norvège en 2020, soit 14 000 de moins que l’année précédente. Il y a également eu un afflux moins important de personnes issues de réfugiés.

Il s’agit du nombre le plus faible d’immigrants pour la première fois en Norvège depuis 2005. La baisse est principalement due à la pandémie corona, selon Statistics Norway (SSB).

En comparaison, 38 400 citoyens non nordiques ont immigré en Norvège en 2019. Le travail était le plus important milieu d’immigration en 2020, comme les deux années précédentes.

Découvrez un magnifique Fjord

Une croissance plus faible du nombre de réfugiés

Au début de l’année, il y avait 240 200 résidents d’origine réfugiée en Norvège, environ 1 900 de plus que l’année précédente, écrit SSB.

Découvrez les Aurores Boréales

Cependant, c’est une croissance plus faible par rapport aux deux années précédentes.

Les personnes d’origine réfugiée représentaient 30% de tous les immigrants résidents au début de 2021 – une baisse de 0,1% par rapport à l’année dernière. Sur l’ensemble de la population, les personnes d’origine réfugiée représentaient 4,5%, à peu près le même que l’année précédente.

La plupart des réfugiés de Syrie

Au total, environ 3 800 personnes issues de réfugiés se sont installées en Norvège l’année dernière. Sur ce nombre, 1 200 venaient de Syrie, tandis qu’environ 500 venaient d’Érythrée.

Au début de l’année, la plupart des personnes issues de réfugiés étaient originaires de Syrie, soit 31 400 personnes au total. Le deuxième groupe en importance était originaire de Somalie, avec 27 200 personnes.

Au 1er janvier 2021, il n’y avait pas d’augmentation du nombre de personnes issues de l’asile par rapport à la même période l’année précédente.

Peu de personnes issues de l’asile se sont installées en Norvège l’année dernière, seulement 1 100 personnes environ.