Norwegian sort de la protection contre les faillites: "Nous avons sauvé la compagnie aérienne" - 3

Le Norvégien frappé par la couronne a annoncé mercredi qu’il quittait la protection contre les faillites. «Nous avons sauvé la compagnie aérienne», a déclaré le PDG.

«Aujourd’hui, nous avons écrit l’histoire, non seulement celle de la Norvège et de l’aviation, mais aussi celle de la Norvège», a déclaré Jacob Schram, PDG de Norwegian.

Il a été soulagé et optimiste lorsqu’il a rencontré la presse à Fornebu, près d’Oslo, mercredi matin.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Nous avons sauvé une compagnie aérienne qui a une valeur énorme pour la Norvège, et qui unit ce pays allongé du nord au sud », a déclaré Schram.

Découvrez un magnifique Fjord

Dans une annonce en bourse mercredi, la société a déclaré qu’elle quittait la protection contre les faillites et que le processus de levée de capitaux lancé pour sauver l’entreprise était désormais terminé.

Intense six mois

Une bonne partie de l’argent frais qui entre maintenant dans l’entreprise provient de l’émission de nouvelles actions. À partir de jeudi, il y aura plus de 700 millions d’actions cotées en norvégien – contre 42 millions actuellement.

Le directeur financier norvégien Geir Karlsen déclare que l’année dernière et surtout les six derniers mois ont été une période intense.

«Nous avons négocié avec 30 à 40 grandes banques et plusieurs milliers de créanciers», a-t-il déclaré.

Karlsen a déclaré que l’entreprise avait trois objectifs principaux dans le processus de reconstruction.

«La première chose a été de survivre. La flexibilité a également été importante pour que nous puissions développer l’entreprise à mesure que la situation corona devient plus gérable. Troisièmement, nous voulions que l’entreprise soit encore plus compétitive qu’avant la pandémie. »

Approuvé par les tribunaux d’Irlande et de Norvège

Avec un nouveau financement, entre autres, du milliardaire John Fredriksen et de plusieurs autres investisseurs bien connus figurant sur la liste des nouveaux principaux propriétaires norvégiens, la société répondra également aux exigences de restructuration des tribunaux irlandais et norvégiens.

Cela déclenchera à nouveau le prêt hybride du gouvernement que le gouvernement norvégien a promis dans le paquet de crise cet hiver.

Ainsi, la société estime que le combat d’un an pour éviter une faillite tonitruante avec des dizaines de milliards de dettes est désormais terminé. À l’avenir, la compagnie aérienne nettement plus mince concentrera ses opérations sur le trafic intérieur et les liaisons entre la Norvège et les destinations en Europe.

Les actions norvégiennes ont augmenté de manière significative mercredi matin et étaient d’environ 23% à la suite de la conférence de presse.