SSB: de nombreux immigrants en Norvège ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de corona - 3

De nombreux immigrants ont perdu leur emploi l’année dernière en raison du fait qu’ils occupent des postes durement touchés par les mesures corona.

La population immigrée norvégienne est surreprésentée dans les secteurs les plus touchés par les mesures corona. Cela comprend les emplois dans les restaurants et les hôtels, les chauffeurs et ceux qui travaillent dans le nettoyage, entre autres.

Dans son nouveau rapport sur les immigrés, Statistics Norway (SSB) a examiné le nombre d’employés et le statut professionnel au quatrième trimestre de 2019 par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière.

Découvrez un magnifique Fjord

Les jeunes et les immigrés touchés

Parmi les immigrés et les travailleurs nés en Norvège dont les parents sont immigrés, 29 % et 30,7 %, respectivement, travaillaient dans les industries les plus exposées au corona au dernier trimestre de 2019. Parmi la population générale, la proportion était de 13 %.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Selon la SSB, cela est sans aucun doute un facteur contribuant à une plus grande proportion de travailleurs sans emploi dans ces groupes de population en 2020 – par rapport au reste de la population.

Dans le même temps, les personnes dans la vingtaine sont les plus touchées, comme c’est le cas pour l’ensemble de la population.

Faible éducation

La plupart des personnes peu instruites étaient sans emploi à la fin de 2020. Tant parmi les immigrés que parmi les Norvégiens de parents immigrés, une plus grande proportion n’a fait qu’une éducation primaire.

Dans ce contexte, l’éducation affecte l’emploi dans la mesure où ceux qui n’ont fait qu’une éducation primaire sont plus fortement représentés dans les secteurs les plus touchés par les mesures corona, note le chercheur Bjørn Olsen, qui est à l’origine du rapport SSB.

Selon la SSB, il existe également une grande différence liée à l’origine géographique des différents groupes d’immigrants.

Au dernier trimestre de l’année dernière, 14,4 % des immigrés africains étaient sans emploi, tandis que 13 % et 12,5 % des immigrés d’Europe de l’Est et d’Asie étaient respectivement sans emploi. La proportion d’immigrants des pays nordiques et d’Europe occidentale qui n’avaient pas d’emploi était beaucoup plus faible.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no