Photo: Marit Hommedal / NTB

Le ministère norvégien de la Défense a poursuivi la société DNV pour 15 milliards de NOK après l’accident de Helge Ingstad. Selon Norwegian Broadcasting (NRK), l’action en justice est maintenant retirée.

Le procureur général a confirmé jeudi à NRK que la poursuite serait retirée.

L’État pensait que la société DNV, qui avait approuvé la frégate, aurait dû découvrir une faiblesse dans les arbres d’hélices du navire, où de l’eau a jailli après la collision, mais le rapport du Bureau d’enquête sur les accidents de la Norvège (Statens havarikommisjon – AIBN) d’avril a rejeté cette théorie.

Poursuite retirée

Mercredi, les autorités norvégiennes ont envoyé une lettre au tribunal de district d’Oslo afin de retirer le procès.

«Le rapport a apporté des éclaircissements importants», a déclaré Ole Ringstad à NRK.

Le ministère de la Défense justifie la décision comme suit:

«Suite à une évaluation globale basée sur ce qui est ressorti des travaux de l’AIBN et des propres enquêtes de l’État, le ministère de la Défense a décidé d’abandonner le procès.»

Contexte de l’accident

KNM Helge Ingstad était une frégate de classe Fridtjof Nansen de la marine royale norvégienne qui a subi un accident il y a environ trois ans.

Le 8 novembre 2018, KNM Helge Ingstad est entré en collision avec le pétrolier Sola TS juste à l’extérieur du terminal Sture. Helge Ingstad a été gravement endommagé lors de la collision.